Le refus de marcher au pas (2)

Effet 11 janvier. Entendu aujourd’hui sur une grande radio nationale. Le journal de ce matin du 5 février rapporte les propositions suivantes pour l’Ecole : salut au drapeau, marseillaise chantée le matin, retour de l’ordre. Et pourquoi pas, dans la même ligne, la prière en début et en fin de journée ? Les effets pervers de cette journée du 11 janvier n’ont pas fini de s’étaler. En contrepoint, des enseignants reçoivent les nouvelle modalités d’évaluation au baccalauréat selon les compétences où le bon côtoie le pire Lire la suite

De Rabelais à l’apprentissage du code informatique

« L’impression que la déraison domine désormais les hommes accable chacun d’entre nous. Que la rationalisation qui caractérise les sociétés industrielles conduise à la régression de la raison (comme bêtise ou comme folie), ce n’est pas une question nouvelle : Théodore Adorno et Max Horkheimer nous en avertissaient déjà en 1944 – au moment où Karl Polanyi publiait La Grande Transformation. Cette question a cependant été abandonnée, tandis qu’au tournant des années 1980, la rationalisation de toute activité, rapportée au seul critère de la « performance », était systématiquement et aveuglément orchestrée par la « révolution conservatrice » -imposant le règne » de la bêtise et de l’incurie. » Présentation en quatrième de couverture de Etats de choc – Bêtise et savoir au XXIe siècle – Bernard Stiegler – Essai – Ed. Mille et une nuits – janvier 2012 Lire la suite