Bac perverti, travesti en concours, filière en déshérence…

La réussite au baccalauréat est censée garantir l’acquisition d’un niveau minimal permettant de poursuivre des études supérieures, tout bac en ouvrant de droit les portes, sauf en filières dites sélectives. La massification aidant, cet examen a perdu tout sens. En effet, la question des quota, lancée avec les 80% de réussite au bac, a perverti tout le système. Pour répondre à un tel objectif, deux moyens ; soit une réelle formation, soit la mise en place d’une barre, c’est-à-dire d’un pourcentage à obtenir obligatoirement, quel que soit le niveau des candidats. La barre étant placée, il faut donc se trouver dans le bon pourcentage, ce dernier n’étant d’ailleurs pas forcément le même selon les académies, les filières et les disciplines.

Diplôme Lire la suite